An Tour Tan reçue en Mairie de Quimper pour ses 10 ans !

Mis en ligne en juillet-août 2008 par An Tour Tan

Réception en l'honneur des 10 ans d'An Tour Tan (créée le 6 juillet 1998), à l'Hôtel de Ville de Quimper, par Bernard Poignant, Maire.



Discours d'Hervé Thomas, Président :


Monsieur le Maire, Mesdames, Messieurs,
Bonjour à tous,

Un grand merci pour commencer à Monsieur Bernard Poignant et à la mairie de Quimper pour leur invitation et l’organisation de cette cérémonie pour les 10 ans d’An Tour Tan.

Je le dis souvent, ça fait sourire parfois mais pourtant dans une association cette petite phrase prend tout son sens : la vie est faite d’échanges et de rencontres. Voici comment s’est construite l’association An Tour Tan, telle une maison en plusieurs étapes, pièce par pièce. La rencontre improbable au départ d’un sonneur, d’un fonctionnaire de la Chambre de Commerce détaché auprès de Quimper Communauté et d’un créateur d’entreprise informatique. La rencontre tout aussi improbable d’un jeune de 16 ans passionné de journalisme et d’informatique et d’un ancien passionné de son – certains de France Bleu Breiz Izel qui sont ici se rappellent peut-être du « Docteur Satanas » qui alimentait leurs ondes il y a 25 ans… La rencontre de cette équipe très « technique » avec une équipe d’organisateurs de manifestations très aguerrie, pour le Cyber Fest Noz en 2001…

Que ce soit pour le site internet ou pour le Cyber Fest Noz, cette association s’est construite sur les hasards, les coïncidences, mais aussi les amitiés, et c’est pour cela qu’aujourd’hui nous pouvons tous nous retrouver ici pour lui faire sa fête… si je puis dire !

Bien entendu, ce site qui totalise des centaines de milliers d’internautes chaque mois ne s’est pas fait en un jour. Dans toute association, le train n’avance que s’il est tracté par une forte locomotive… Je tiens donc à remercier chaleureusement Nicolas, qui a d’abord été bénévole dès la fin 99, puis salarié de l’association de 2001 à 2007, avant d’en être à nouveau bénévole puisqu’il dirige désormais en parallèle une entreprise de production audiovisuelle. Bien sûr l’association existait depuis juillet 1998 et le site depuis novembre de la même année, mais tout ce qui aujourd’hui en fait le succès a été inventé ou développé par Nicolas, à commencer par la manière très originale de couvrir l’actualité ; An Tour Tan a été le premier site internet en Bretagne à proposer un mélange d’articles, de photos et de vidéos, avec pour ligne directrice de laisser l’internaute choisir plutôt que de choisir à sa place…

Le pari s’est avéré payant. De même, l’idée d’étendre aux autres festivals de l’été ce qui était fait sur le Festival de Cornouaille. Ou encore la création d’une émission de web-tv, Skinwel-Web, et de toute la partie de captation vidéo qui nous a propulsé aux quatre coins de Bretagne.

Sans oublier le Cyber Fest Noz, que Nicolas a mené – avec l’aide de toute l’équipe ici présente bien sûr, et plus particulièrement de Raph Droual l’année dernière – depuis 2001 sur le plan artistique et technologique. La programmation a évolué, la qualité technique aussi, en collaboration avec Jean-Yves Huchedé de France Télécom, devenu, lui aussi, un ami.

Donc Nico, pour tout ce que tu as fait et ce que tu feras encore : merci !

Merci aussi à toute l’équipe d’icomme bien sûr, à tous nos partenaires qui nous sont fidèles, et à tous ceux qui oeuvrent bénévolement toute l’année, que ce soit pour le site internet ou pour le Cyber Fest Noz. Sans eux, rien ne se ferait.

Bien, je sais que les discours dans ce genre de cérémonie sont toujours trop longs, alors je ne vais pas en dire plus pour laisser la parole à Nicolas ; encore une fois, merci à tous d’être présents ici ce soir, et merci M. Poignant pour votre accueil.



Discours de Nicolas Gonidec, resp. du site :

Monsieur le Maire, Mesdames, Messieurs,
Bonjour à tous,

Je tiens tout d’abord moi aussi à remercier Bernard Poignant et toute l’équipe de la mairie qui ont organisé cette réception et leur dire combien nous leur sommes reconnaissants de nous permettre ainsi de fêter nos 10 ans.

10 ans ! C’est avec beaucoup de joie mais aussi d’émotion qu’aujourd’hui nous célébrons 10 années d’amitiés, de joies, de déconvenues, d’efforts, de bonnes et franches rigolades et parfois d’empoignades. Mais aussi 10 années de vrais succès : un site web qui a su prendre le train de l’internet à la bonne vitesse, qui a su évoluer au même rythme que les internautes, qui a su parier au bon moment sur le développement du média vidéo sur la toile, et qui, enfin, a pu créer l’événement chaque année, avec le Cyber Fest Noz dont nous allons également fêter la dixième édition le 20 septembre prochain.

Une chose est sûre, et je sais que je ne suis pas seul à penser cela : je ne regrette vraiment pas d’avoir monté les marches de ce phare ô combien rayonnant il y a de cela 9 ans, pour ce qui me concerne. Vous tous ici, à un moment ou à un autre, vous avez fait partie – et faites encore partie pour la plupart – de cet équipage, équipage si particulier puisqu’il faut aussi bien savoir y réaliser des vidéos de qualité que de manier avec soin le rosel…

Je ne manquerai pas bien sûr, de remercier ici toutes celles et tous ceux qui, pendant ces dix ans, se sont donnés pour que notre phare soit toujours aussi étincelant qu’au premier jour. Il y a Guy Bescond, Yves Stéphan et Patrick Saille tout d’abord, les trois camarades du début, ceux qui, en se rencontrant, ont créé cet outil formidable et mis sur pied le premier Cyber Fest Noz le 20 février 1999, avec à l’époque l’aide logistique du Bagad Beuzeg. Grand grand merci à Patrick, qui nous suit toujours, qui nous aide, sur qui on peut toujours compter, et aussi à son entreprise, « i comme… », fidèle partenaire d’An Tour Tan. Merci aussi à toute l’équipe d’icomme, chacun de ses membres s’étant investi, à un moment ou à un autre, dans l’association, pour la faire vivre ou progresser. Grand merci à tous, et en particulier à Denis, aussi fou que nous pour les bidouilles techniques, à Fred qui fait partie des murs, et enfin à Romu, toujours discret mais véritable artiste… c’est lui qui se cache derrière toute la charte graphique du site internet et du Cyber Fest Noz !!! Un grand bravo et merci du fond du cœur.

Il y a aussi les membres des bureaux qui se sont succédé, notamment Frédéric Hénaff, Jean-Marc Sochard, Catherine Saille, Sophie Le Dé, Igor Gardes, Ronan Moallic, et aujourd’hui Michel Droual, Gwénolé Fauque et Pascale Le Neir. Un clin d’œil tout particulier également à Hervé Thomas, l’actuel président ; nous avons fait nos premières armes sur le terrain ensemble, avant finalement de nous retrouver dans l’association An Tour Tan… Comme il le disait tout à l’heure, la vie est faite d’échanges et de rencontres, et cette rencontre-là fut le point de départ non seulement d’une belle amitié, mais aussi d’une grande complicité technique – nos conjointes respectives sauront, malheureusement pour elles, ce que je veux dire… - et enfin le moteur de beaucoup de projets qui ont pu voir le jour dans l’association, notamment les émissions de Web-TV Skinwel-Web, depuis 2003… Car si aujourd’hui nous sommes une équipe de 15 bénévoles sur le terrain capables de réaliser ces émissions ou les captations vidéos de concerts, il ne faut pas oublier que la plupart de nos premières émissions ont été faites à deux ou trois personnes maximum, valises sous le bras et en parcourant parfois des centaines de kilomètres…

Puisque je parle des bénévoles d’aujourd’hui, justement, c’est aussi pour moi l’occasion de les remercier tous, eux aussi, les anciens comme les nouveaux, pour leur implication sans faille dans l’association. Ce sont EUX aujourd’hui qui FABRIQUENT ce que vous voyez sur le site internet, sans compter leur temps, en sacrifiant beaucoup de week-ends et de soirées… Laurent, Gwénolé, Audrey, Erwan, Vincent, Soazig… je ne vais pas tous les citer mais je crois qu’ils méritent tous nos applaudissements.

Une autre équipe mérite elle aussi tout autant nos applaudissements : celle qui s’occupe, jusque dans les moindres recoins, du Cyber Fest Noz.

Il faut savoir que le Cyber Fest Noz aujourd’hui est devenu une très grosse machine, avec un budget hors partenariats de 48.000 euros (je mets de côté bien sûr l’édition un peu particulière de l’année dernière à Paris). Et sans l’équipe qui est désormais en place depuis 2001 (le troisième Cyber), l’événement serait déjà mort et enterré depuis longtemps. Alors oui, merci à Nathalie et Moustik, Danielle et Didier, Philippe, Christine, Thierry, Jean-Michel, et tous ceux qui – ils sont plus d’une cinquantaine ! – vont de nouveau œuvrer le 20 septembre prochain pour que la fête soit à la hauteur des attentes du public. Un petit mot tout particulier là aussi pour Raph Droual, qui est en charge de la régie plateau depuis 2005, et qui a assuré d’une main de maître la régie générale de l’événement l’année dernière. Là encore, comme avec tous ceux que j’ai cités auparavant, ce sont de belles histoires d’échanges, d’amitié et de rencontres.

An Tour Tan c’est aussi des liens très étroits avec des partenaires, pour certains historiques, qui nous suivent ou que nous suivons depuis le début. Prenons par exemple le Festival de Cornouaille, pour lequel nous allons, dans quelques jours, ouvrir la partie « direct » du site internet pour la 13e fois… Ou encore France Télécom / Orange, avec qui nous entretenons des relations amicales qui dépassent aujourd’hui de loin le stade du simple partenariat de routine… Ils seront encore des nôtres, sous la houlette de Renan l’Helgoualc’h, le directeur régional, et de Jean-Yves Huchedé, chef de projet « attitré » du Cyber, pour notre 10e édition juste après l’été. De beaux partenariats ont également vu le jour, plus récemment, avec notamment le Festival Interceltique de Lorient, les Semaines Musicales de Quimper, et j’en passe…

N’oublions pas France Bleu Breiz Izel, une grande et belle histoire d’amitié également, mais aussi Ouest-France, Le Télégramme, Novasight pour les duplex chaque année, Hénaff, Britt, Le Crédit Agricole, Elidis, Krampouz… et enfin Siwa, et son dirigeant José Nédélec, qui nous suit également depuis les premiers instants.

A tous, bénévoles du site, bénévoles du Cyber, amis et partenaires : grand grand grand, très grand merci. Comme l’a dit Hervé, sans vous, rien n’aurait été possible et rien ne serait possible.

Enfin, je ne peux terminer sans évoquer nos projets, car ils sont encore nombreux et prouvent à eux seuls que le phare est bel et bien toujours habité… Pour continuer à faire ce qui a été mené jusqu’à présent, à savoir suivre de près les évolutions technologiques, le site internet va devoir être revu et devenir, notamment, participatif. Les internautes pourront ainsi, eux aussi, nous apporter leur contenu. Mais plus encore, nous souhaitons – et nous avons déjà rencontré Bernard Poignant et Marc Andro à ce sujet – développer sur Quimper une web-tv cornouaillaise, avec tout ce que cela implique. Un gros chantier en perspective, mais qui je crois répondrait aujourd’hui à l’attente de bon nombre de quimpérois et d’internautes assidus.

Et puis, le Cyber Fest Noz… notez d’ores-et-déjà la dixième édition le 20 septembre, au Pavillon de Penvillers, à partir de 20 heures. Pour la première fois, une tête d’affiche de dimension nationale ouvrira la soirée : Soldat Louis. Il sera suivi par le fest-noz avec Sonerien Du, Guichen Quintet, Startijenn, Tribal Jâze, les bagadoù Brieg et Kemper ensemble, les bagadoù Ergué-Armel, Karreg an Tan Brieg et Kerne ensemble, Mauras/Lesieur et les Frères Quéré. L’animation sera conjointe, entre France Bleu Breiz Izel, en direct, et Goulwena An Henaff et Raymond Le Lann, nos présentateurs « attitrés » que je remercie d’ailleurs au passage.

Evidemment nous espérons tous que cette édition remportera le succès qu’elle mérite… Peut-être pour la première fois le Cyber Fest Noz ne sera-t-il pas déficitaire… ! Peut-être pourrons-nous équilibrer notre budget et en faire une opération blanche pour l’association. En tout cas nous l’espérons. Mais nous nous posons déjà la question du devenir de notre événement. Voilà donc une manifestation qui attire du public, qui demeure totalement inédite, qui est une vitrine sur le monde pour la Ville de Quimper, à la fois culturelle, économique et technologique… le Conseil Général du Finistère et la Région Bretagne, que nous remercions très chaleureusement pour leur soutien, nous suivent avec ambition et engagement depuis plusieurs années… ce qui n’est pas le cas, très curieusement, de la Ville de Quimper, qui nous répond laconiquement chaque année : « bon, on veut bien vous aider un tout petit peu, mais normalement, nous ne subventionnons pas les fest-noz ». D’un autre côté, je me dis qu’un fest-noz à 48.000 euros, avec 60 bénévoles, une vingtaine de salariés, 200 musiciens sur scène et 180.000 spectateurs dans le monde, c’est sûr, on voit ça tous les jours…

Alors, M. Poignant, cette année bien sûr est à mettre entre parenthèses car, pour nous, elle suit une édition tout à fait particulière du Cyber Fest Noz, où nous n’étions pas maîtres d’œuvre, et pour vous, car vous venez à peine de terminer votre installation concrète à la tête de la municipalité ; mais nous espérons tous ici que pour l’année prochaine, nous saurons trouver une solution financière mais aussi partenariale qui puisse vous satisfaire et nous satisfaire également. Je suis certain que nous pouvons y arriver, et je vois en tout cas que vous avez déjà emprunté le bon chemin, en nous invitant ici ce soir et nous assurant de votre présence, ce pourquoi je tiens très sincèrement, et une fois encore, à vous remercier.

Voilà, je vais m’arrêter là car j’imagine vos pauvres gorges sèches et je ne me vois pas vous faire patienter plus longtemps… Je repasse donc pour conclure la parole à Monsieur Poignant et je vous remercie tous, encore, pour votre présence ici ce soir ! Kenavo !



Archives des actualités

mai 2020
avril 2020
mars 2020
février 2020
janvier 2020

2019

décembre 2019
novembre 2019
octobre 2019
septembre 2019
août 2019 - festivals
juillet 2019 - festivals
juin 2019
mai 2019
avril 2019
mars 2019
février 2019
janvier 2019

2018

décembre 2018
novembre 2018
octobre 2018
septembre 2018
août 2018 - festivals
juillet 2018 - festivals
juin 2018
mai 2018
avril 2018
mars 2018
février 2018
janvier 2018

2017

décembre 2017
novembre 2017
octobre 2017
septembre 2017
août 2017 - festivals
juillet 2017 - festivals
juin 2017
mai 2017
avril 2017
mars 2017
février 2017
janvier 2017

2016

décembre 2016
novembre 2016
octobre 2016
septembre 2016
août 2016 - festivals
juillet 2016 - festivals
juin 2016
mai 2016
avril 2016
mars 2016
février 2016
janvier 2016

2015

décembre 2015
novembre 2015
octobre 2015
septembre 2015
août 2015 - festivals
juillet 2015 - festivals
juin 2015
mai 2015
avril 2015
mars 2015
février 2015
janvier 2015

2014

décembre 2014
novembre 2014
octobre 2014
septembre 2014
août 2014 - festivals
juillet 2014 - festivals
juin 2014
mai 2014
avril 2014
mars 2014
février 2014
janvier 2014

2013

décembre 2013
novembre 2013
octobre 2013
septembre 2013
août 2013 - festivals
juillet 2013 - festivals
juin 2013
mai 2013
avril 2013
mars 2013
février 2013
janvier 2013

2012

décembre 2012
novembre 2012
octobre 2012
septembre 2012
août 2012 - festivals
juillet 2012 - festivals
juin 2012
mai 2012
avril 2012
mars 2012
février 2012
janvier 2012

2011

décembre 2011
novembre 2011
octobre 2011
septembre 2011
août 2011 - festivals
juillet 2011 - festivals
juin 2011
mai 2011
avril 2011
mars 2011
février 2011
janvier 2011

2010

décembre 2010
novembre 2010
octobre 2010
septembre 2010
août 2010 - festivals
juillet 2010 - festivals
juin 2010
mai 2010
avril 2010
mars 2010
février 2010
janvier 2010

2009

décembre 2009
novembre 2009
octobre 2009
septembre 2009
août 2009 - festivals
juillet 2009 - festivals
juin 2009
mai 2009
avril 2009
mars 2009
février 2009
janvier 2009

2008

décembre 2008
novembre 2008
octobre 2008
septembre 2008
août 2008 - festivals
juillet 2008 - festivals
juin 2008
mai 2008
avril 2008
mars 2008
février 2008
janvier 2008

2007

décembre 2007
novembre 2007
octobre 2007
septembre 2007
août 2007
juillet 2007
juin 2007
mai 2007
avril 2007
mars 2007
février 2007
janvier 2007

2006

décembre 2006
novembre 2006
octobre 2006
septembre 2006
août 2006
juillet 2006
juin 2006
mai 2006
avril 2006
mars 2006
février 2006
janvier 2006

2005

décembre 2005
novembre 2005
octobre 2005
septembre 2005
août 2005
juillet 2005
juin 2005
mai 2005
avril 2005
mars 2005
février 2005
janvier 2005

2004

décembre 2004
novembre 2004
octobre 2004
septembre 2004
août 2004
juillet 2004
juin 2004
mai 2004
avril 2004
mars 2004
février 2004
janvier 2004

2003

décembre 2003
novembre 2003
octobre 2003
septembre 2003
août 2003
juillet 2003
juin 2003
mai 2003
avril 2003
mars 2003
février 2003
janvier 2003

2002

décembre 2002
novembre 2002
octobre 2002
septembre 2002
août 2002
juillet 2002
juin 2002
mai 2002
avril 2002
mars 2002
février 2002
janvier 2002

2001

décembre 2001
novembre 2001
octobre 2001
septembre 2001
août 2001
juillet 2001
juin 2001
mai 2001
avril 2001
mars 2001
février 2001
janvier 2001

2000

décembre 2000
novembre 2000
octobre 2000
septembre 2000
août 2000
juillet 2000
juin 2000
mai 2000
avril 2000
mars 2000
février 2000
janvier 2000

1999

décembre 1999
novembre 1999