Festival Interceltique de Lorient 2003
Denez Prigent, le kan ha diskan dans la peau




Toutes
les photos
de la soirée
en bas
de cette page.

CLIQUEZ ICI

Denez Prigent était mercredi 6 août en tête d'affiche du Festival Interceltique de Lorient. Le public a convergé vers l'espace Marine où le chanteur a interprété ses "grands classiques", bien sûr, mais aussi des chansons de son prochain album, très attendu. L'homme, originaire de Santec, est tombé tout petit dans la passion débordante de la musique bretonne. Auprès de sa grand-mère plus particulièrement, le jeune Finistérien est rapidement éperdu d'amour pour la langue bretonne. Il la chantera toute sa vie. Et cette admiration éternelle pour une langue et un chant symbolise le caractère de Denez Prigent.

Petit à petit, de gwerz en Kan Ha Diskan, le jeune homme apprend aux côtés d'Alain Leclerc et de Manu Kerjean. Il devient vite spécialiste du dibril (roulement de langue breton). Son premier prix sera le Kan Ar Bobl, le concours breton le plus prestigieux. Professeur de Breton à partir de 1988 à Carhaix, il doit démissionner en 1991 pour se consacrer au chant. L'année suivante, la consécration arrive comme une surprise aux Transmusicales de Rennes.
Ensuite, Stephan Eicher, Julien Clerc et d'autres encore verront le veston noir du Breton assurer les premières parties, remportant les ovations de publics enchantés de surprise.

La carrière de Denez Prigent a pris son envol dans les années 90 autour d'un engagement collectif avec d'autres chanteurs célèbres de Bretagne. Dans une démarche d'évolution et non d'enfermement d'un patrimoine culturel, Denez Prigent démontre avec succès que l'on peut lier moderne et traditionnel. Précurseur en la matière, Denez Prigent tente de renouveler la culture bretonne, notamment avec la musique électronique. Le résultat ressemble à une invitation au voyage, à la transe et donne une nouvelle dimension au chant traditionnel.

Le mélange étonnant et détonnant marginalise quelque peu Denez Prigent dans le cercle des puristes de la tradition, mais donne un nouveau souffle à la musique. Cela prouve qu'il existe des possibilités de la faire évoluer et connaître en France comme à l'étranger.

Nicolas Gonidec 


Extrait du concert de Denez Prigent - 56k-256k


Envoyer cet article à un ami...

Reportage : Olivier Berthelot, Nicolas Gonidec, Solen Spinec

 

 

PHOTOS DU CONCERT DE DENEZ PRIGENT :
Cliquez sur une photo pour l'agrandir...

Photos Copyright An Tour Tan - Nicolas Gonidec - Catherine Saille (2003)



[fermer cette fenêtre]