Cyber-colloque de l'Institut Culturel de Bretagne :
La Bretagne aux dimensions du monde


Table ronde avec Alan Stivell

Table ronde avec Alan Stivell

Pendant le duplex avec Mexico : Nicolas Gonidec et Alan Stivell

Duplex avec Lois Kuter aux Etats-Unis

Duplex avec Lore Listra en Estonie

Duplex avec Jean Leviol à Mexico

Table ronde avec An Tour Tan : relais de la Bretagne dans le monde

Table ronde avec Patrick Mahé, directeur de la publication de Télé 7 Jours

Jean Ollivro, université Rennes II

Interview d'Alan Stivell par An Tour Tan

Interview de Patrick Mahé (Télé 7 Jours) par An Tour Tan

Interview de Pierrick Houdy par An Tour Tan

Le guitariste Soïg Sibéril

Breizh ma bro chanté par Alan Stivell

Photo de groupe des Herminés...

Le thème mobilisateur qui était proposé aux membres et aux invités de l'Institut Culturel de Bretagne, pour 2002, était ambitieux. Il s'agissait de réfléchir aux relations entretenues entre le message culturel identitaire breton et le reste du monde. En ce début de XXIe siècle, il est courant d'associer la Bretagne, à partir de sa forte identité ancrée dans sa culture, à l'international, à la mondialisation ou à la globalisation, termes dont la signification n'est pas du tout identique.

Des conférences, des colloques, des ouvrages fleurissent sur ce thème. Des chercheurs, des universitaires, des économistes, des chefs d'entreprise, des journalistes n'hésitent plus désormais à affirmer que la Bretagne conjugue de manière pertinente, depuis déjà longtemps, culture et mondialisation. La démarche de l'Institut Culturel de Bretagne s'inscrit tout à fait dans ce courant porteur, tout en étant distincte. Depuis vingt ans, l'I.C.B. ne cesse de répéter – et il œuvre constamment en ce sens - que l'exception culturelle bretonne ne peut être un repli mais une ouverture à soi et sur le monde.

Le choix a été fait, le 28 septembre 2002, plutôt que de présenter des exposés et des communications, d'organiser des tables rondes agrémentées, en visio-conférence, par un cyber-dialogue avec des intervenants étrangers. Animées par des modérateurs, elles réunissaient de fins connaisseurs de la culture bretonne et d'autres cultures.

Le choix a été également fait d'organiser ces rencontres annuelles de l'Institut Culturel de Bretagne à Lannion, ville pilote, grâce à Pleumeur-Bodou, de la renaissance économique et culturelle de la Bretagne lancée par le CELIB. 2002, c'est le quarantième anniversaire du célèbre radôme où fut captée, grâce au satellite TELSTAR, la première image de télévision en direct des Etats-Unis. Fierté de la Bretagne en âge de réveil, ce radôme de Pleumeur-Bodou - désormais haut-lieu de mémoire - a symbolisé, dans les années soixante, le grand tournant économique et culturel breton.

A Lannion, le choix a été fait enfin de distinguer par le collier de l'Hermine, qu'en reprise du CELIB l'Institut Culturel de Bretagne attribue chaque année à quatre personnes ayant chacune à sa façon joué un rôle déterminant dans les relations entre la Bretagne et le monde. Michael Jones, universitaire britannique auteur d'une thèse d'histoire sur le duc Jean IV, fondateur de l'ordre de l'Hermine, consacre, à partir d'une université de Grande-Bretagne, toute sa vie professionnelle à l'Histoire de Bretagne. Henri Lécuyer a toujours su conjuguer professionnellement et par ses engagements Bretagne et international. Robert Omnes, universitaire spécialiste des langues ibériques et président du Comité Bretagne–Galice, a passé sa vie à assurer des liens entre la Bretagne et d'autres pays, notamment celtiques. Enfin, Yves Rocher, mécène culturel dotant régulièrement le grand prix des écrivains bretons, est vraisemblablement le chef d'entreprise breton le plus connu dans le monde avec plus de mille magasins dispersés sur les cinq continents portant son nom.

Le 28 septembre 2002, les rencontres étaient celles, renouvelées car engagées depuis sa naissance, de la Bretagne et des cultures du monde. Monté par Bernard Gestin, directeur de l'Institut Culturel, et Alain Monnier, président de la section Relations interceltiques et internationales, ce colloque a connu son apogée avec les quatre interviews en direct réalisées par An Tour Tan (avec l'aide d'Arnaud Rannou, membre de l'association venu spécialement de Londres pour l'occasion, et l'apport technique de France Telecom), avec Lois Kuter (Etats-Unis), Elszbieta Solkolowska (Pologne), Lore Listra (Estonie) et Jean Leviol (Mexico).

Une belle démonstration de ce que la technique est aujourd'hui capable de faire, et un petit avant-goût du prochain Cyber Fest Noz !


Interview : Alan Stivell - 56k et 256k

Interview : P. Mahé (Télé 7 Jours) - 56k et 256k

Interview : Pierrick Houdy - 56k et 256k

Colloque : Patrick Mahé - 56k et 256k

Colloque : Jean Ollivro - 56k et 256k

Colloque : Alan Stivell - 56k et 256k

Colloque : les relais de la Bretagne - 56k et 256k

La remise des colliers de l'Hermine - 56k et 256k

Visio-conférence avec Lois Kuter - 56k et 256k

Visio-conférence avec Lore Listra - 56k et 256k

Visio-conférence avec Jean Leviol - 56k et 256k

Visio-conférence avec la Pologne - 56k et 256k


Voir le site internet d'Alan Stivell


Envoyer cet article à un ami...

Reportage : Catherine Saille, Nicolas Gonidec


[fermer cette fenêtre]